qui sont les (ir)responsables du désastre en cours ?